X
Fanny Lamouroux
Temps de lecture: 58 mn environ
Illustration par Fanny Lamouroux

L’efficacité au travail dépend de beaucoup de choses.
L’environnement, le rythme de travail, notre corps et…notre esprit !

Voici quelques astuces pour établir de bonnes bases et se sentir productif.
Quitter le travail avec un magnifique sentiment de satisfaction, ça vous dit ?



Première étape : votre bureau…il ressemble à quoi ?

 


Un bon environnement de travail, c’est la première étape. Un bureau propre et bien rangé, une pièce calme et lumineuse, un siège approprié…

 

Au bureau :


Vous appréciez que l’on respecte vos moments de concentration ? Vos collègues aussi ! Quelques petites attentions : mettez-vous à l’écart quand vous prenez un appel, portez un casque si vous aimez travailler en musique…

Peu importe votre statut hiérarchique, il est poli de ne pas débouler en trombe dans le bureau de ses collègues et de les couper dans leur travail. Le bon geste : s’approcher discrètement, demander “Marie, tu as quelques minutes à m’accorder ?”, suivi d’un “c’est important”, si c’est une urgence, ou “sinon tu peux passer me voir plus tard ?”, si ce n’est pas urgent.

Ces détails sont très importants dans la qualité des liens que vous tissez avec votre équipe.

 


En télétravail : 


La bonne idée : Se créer, à la maison, un petit espace “bureau”. C’est-à-dire un espace adapté que vous dédiez au travail, et où vous vous installerez toujours pour travailler. Cela donne de bonnes habitudes à votre cerveau et l’aide à rester concentré.
Évitez le travail affalé sur votre canapé, ou pire…sur votre lit ! Le travail ne devrait pas entrer dans la chambre à coucher ! (La chambre à coucher est sacrée, elle est dédiée au repos et à l’intime, les stats excels et les powerpoints n’entrent pas ! Oust !)

 

Même si vous êtes chez vous, essayez de bien séparer les temps “pros” et les temps “persos”. Cela vous fera le plus grand bien !
Exemple : Le matin, une petite balade pour aller chercher un croissant ou un petit moment de lecture avant de vous mettre au travail peut faire la transition entre perso et pro (en écho à ce que vous faites sur votre trajet bureau normalement).
Le soir, même chez vous, on range son bureau ! C’est un geste important pour déconnecter. Ensuite idéalement, enchaînez sur une sortie ou un peu de sport. Ou alors allumez la musique, lisez, cuisinez…créez la coupure mentale avec une activité agréable qui vous permet de vous déconnecter.

 

Créez de l’énergie positive au sein de votre équipe !

 

Quand on aime notre entreprise, et que l’on travaille bien avec notre équipe…On fournit forcément un meilleur travail !
Prenez le temps de parler à vos collègues. Socialisez et tissez des liens. Construisez des relations de confiance. Des petits-déjeuners organisés au bureau, des pauses collectives ou encore des after-work, sont de petits événements faciles à organiser qui fluidifient la communication.
Pour souder les équipes, on n’oublie pas les activités team-building !
Activités sportives, culinaires, sensibilisantes à l’environnement…
Avec la période du Covid et du télétravail, le lien entre collègues s’est fragilisé.Travailler à nouveau ensemble va demander une petite ré-adaptation ! Redonnez le bon ton avec du team-building !

 

On vous aide !


Nous avons plein d’objets Beaux, Utiles, et Durables à vous proposer. À personnaliser à l’image de votre entreprise, de votre événement…De quoi faire de beaux cadeaux à votre équipe et garder un bon souvenir de l’événement !

Notre catalogue >

 

Nos conseillers vous guideront sur les choix les plus pertinents qui feront plaisir à votre équipe !

 

L’organisation d’un rythme de travail RÉ-GU-LIER

 

Notre corps aime les rythmes réguliers, donc faites-lui plaisir, essayez de respecter vos 9h-18h.

 

Chez Besight on avait tendance à caler des réunions à 8h du matin ou à 17h30…Juste parce par manque de disponibilité. On s’est vite rendu compte que c’était contre productif ! Si ça ne passe pas dans le planning, ça ne passe pas dans le planning. (point).

 

Le problème provient plutôt d’une absence de priorisation. Donc on s’est mieux organisés : on a pris le temps de bien redéfinir nos urgences, et trier nos tâches. Pour nous aider, on a utilisé la matrice d’Eisenhower. On vous la partage ici :

Bien sûr, il y a toujours quelques débordements horaires, mais on essaye de les limiter un maximum. On a mis d’autres petites choses en place pour respecter un rythme de travail sain et le moment de déconnexion de chacun, comme la règle de 19h.

 

Passé 19h, on n’envoie plus de messages concernant le travail sur notre conversation WhatsApp du bureau. S’il y a une info à partager malgré tout, on choisit de programmer  un mail (qui attendra le lendemain matin pour être ouvert). Car WhatsApp est aussi utilisé par nombreux d’entre nous comme messagerie perso…Et avoir un message du bureau qui pop le soir entre un message de maman et la conversation « l’apéro des potos », ce n’est pas agréable.

Et vous? Avez-vous installé de bons gestes dans votre entreprise ? Des idées bienveillantes à proposer ? N’hésitez pas à les communiquer au bureau !


Et on n’oublie pas les pauses !!! Ingrédient essentiel d’un bon rythme de travail !

 

Stop ! Temps-mort ! On souffle !

On ne peut pas parler de bon rythme de travail sans parler de pauses. Elles sont essentielles pour améliorer son efficacité !
Votre cerveau est un muscle.
Comment renforcez-vous vos bras ? Vos jambes ? En alternant moments d’activité et d’effort avec moments de repos et reconstruction. N’est ce pas ? Votre cerveau, c’est pareil !
Le cerveau c’est 2% de notre masse corporelle qui dépense 20% de notre énergie ! C’est grâce à ces environ 1,5kg de muscles que vous êtes vivants et conscients. C’est votre muscle le plus précieux ! Prenez-en soin !

Bénéfices des pauses :


-Amélioration nette de la productivité.
-Réduction du stress et amélioration de la gestion de nos émotions.



Ce que l’on entend trop souvent :


“Je n’ai pas le temps”
Faire des pauses ne sacrifie en rien le temps de productivité ! Au contraire, c’est un boost ! Il faut juste savoir quand les prendre et les utiliser à bon escient.

 


“Je vais quand même pas prendre une pause tout.e seul.e…?”


Et pourquoi pas ? Au contraire, des fois c’est même mieux !
Nous vivons dans un monde où le travail est glorifié : travailler dur, travailler tard…Ce qui peut rendre les pauses encore taboues. Elles peuvent être perçues, à tort, comme de la fainéantise. Il faut absolument se débarrasser de ce sentiment de culpabilité. Faire une pause est un bon choix. Physiquement et stratégiquement.



“Je n’en ai pas besoin”


C’est la raison la plus courante, et… la plus dangereuse ! Vous avez tellement habitué votre cerveau à ne pas se reposer qu’il a laissé tomber. Avez -vous déjà jeuné ? Ou même juste sauté un repas ? Votre corps finit par effacer la sensation de faim. Cela ne veut pas dire que vous n’avez pas besoin de vous nourrir. Cela veut juste dire qu’il a compris que vous n’allez pas exaucer son souhait, et votre corps va concentrer ses forces à vous protéger.
Vous n’êtes pas plus fort (le super pouvoir d’un cerveau qui ne se fatigue jamais, ça n’existe pas) ! Alors attention. Les personnes victimes de Burn-out ne l’ont souvent pas vu venir…

Il n’y a pas de cerveaux “plus forts” que d’autres cerveaux. Mais le cerveau est un muscle qui peut s’entrainer. Les pauses sont une partie très importante de cet entraînement. D’ailleurs les gens reconnus comme “très intelligents” (Stephen.W.Hawkin, Gandhi, Steve Jobs, Obama…) ont/ avaient des disciplines de pauses très stratégiques.

C’est bien beau tout ça, comment ça se passe exactement ?

Meilleure concentration mais aussi une meilleure planification du travail,
voici certains systèmes qui ont fait leurs preuves :

La méthode Pomodoro :


Réglez un minuteur pour 25 min de travail puis 5 min de pause. Faites 3 cycles comme ça puis, sur le quatrième, accordez-vous une pause plus longue de 20 min.
Francesco Cirilio qui a mis en place cette méthode dans les années 80 l’a baptisé Pomodoro car son minuteur personnel était en forme de tomate 😉


La méthode des 90 min :

90 min de travail suivies de 20 min de pause.
90 min, c’est un cycle biologique dans notre corps (rythme ultradien), nous passons d’un état très alerte à un état de fatigue selon ce cycle. C’est une sorte de cycle d’énergie. Nos cycles de sommeil sont également calés sur ces 90 min. C’est ce qu’a découvert le professeur Kleitman dans les années 60. Anders Ericsson et ses collègues de l’université de Floride ont mené des tests sur des athlètes, des musiciens, des acteurs et des joueurs d’échecs. Hypothèse confirmée, c’est un excellent rythme de pause !

 

Une variante : la power hour


1 heure de travail, 20 min de pause.

Il faut aussi prendre votre état de fatigue en compte. Lorsque vous êtes un peu malade, fatigué, votre concentration est moins bonne. Alors choisissez une méthode qui vous fait faire des petites pauses plus souvent. La grande forme ? Travaillez pendant 1h30 ou même 2h et récompensez-vous d’une belle pause de 20 ou 30 min. À vous de créer vos variantes, adaptées à votre énergie, vos tâches et votre environnement.



Et aussi, petite mention pour la méthode scandinave : La Fika, vous connaissez ? : 


Moment de déconnexion et de décompression. La Fika se fait en groupe, c’est une pause sociale, avec des boissons chaudes et des collations. Dans les pays scandinaves, les collaborateurs amènent souvent des gâteaux et des fruits au bureau destinés à être partagés sur les pauses Fika. Des pauses de 30 min. Idéalement deux fois par jour. Sur beaucoup de lieux de travail, elle est tout à fait institutionnalisée, la Fika du matin et la Fika de l’après-midi. Avec 3 belles pauses par jour (en ajoutant la pause déjeuner) les scandinaves, peuples les plus heureux du monde, montrent l’exemple !

Chez Besight, on met souvent en place la Fika de l’après-midi vers 16h. Pendant 30min, on fait le plein d’énergie !

 

Pause ou pas pause ?

 


Quitter votre Excel pour scroller sur les réseaux sociaux ou faire du shopping en ligne ?
Pas pause.
Pour le cerveau, vous êtes toujours en train de regarder un écran, il ne fait pas la distinction.

Discuter en restant assis à votre bureau ?
Pas pause.

Votre corps à besoin de bouger pour indiquer au cerveau que c’est l’heure du break.

Sortir d’une réunion et débattre du sujet en s’allumant une cigarette ?
Pas une pause.
Vous faites un compte rendu là… Le cerveau n’est pas au repos.

Mais alors qu’est ce qu’une vraie pause ?
On vous conseille : Se lever, marcher, quitter les écrans, prendre l’air, discutez avec vos collègues de vos passions, vos vacances, vos activitées culturelles, boire de l’eau, manger un snack, faire une power nap (sieste de 20/30 min), appeler un proche pour prendre des nouvelles, organiser un apéro…
Pendant quelques minutes, on décroche, on s’oxygène, on rit ! ^^ ça c’est une pause !

 



Sommeil, Sport, culture et alimentation saine :


Qui dit productivité dit énergie. Qui dit énergie dit hygiène de vie.

 

La base d’une bonne efficacité ? Un bon dodo !

Avez-vous bien dormi ?

Soyez attentifs à vos cycles de sommeil ! Les signes de fatigue (tête lourde, bâillements, yeux qui piquent) sont les signaux à repérer. 

En milieu de journée ? Power-nap ! Le soir ? On arrête tout, c’est l’heure de se coucher.

 

Essayez de ne pas surcharger vos soirées, pour respecter le nombre d’heures nécessaires à votre bonne récupération (entre 7 et 9 heures). Il faut savoir dire STOP à votre rythme effréné et donner à votre corps le temps nécessaire pour qu’il se renforce.

Un bon sommeil récupérateur comprend entre 4 à 6 cycles d’environ 1h30 (les fameux cycles de 90 min). On a juste à faire un calcul rapide pour constater que dormir moins de 6h par nuit n’est pas assez !

 

Pour bien dormir, voici un contexte idéal : une chambre dans l’obscurité, aérée tous les jours. Une température entre 18° et 20°. Manger 2 à 3h avant de se coucher, en ayant fait un peu d’exercice physique dans la journée, et en ayant évité les excitants (thé ou café) après 16h.

 

La mise en place de rituels du coucher peut être d’une grande aide pour nous endormir facilement (méditation, lecture, infusion, etc).

 

On vous aide !


On n’a pas tous une salle de sieste confortable au bureau, alors on vous propose quelques petits accessoires pour fermer les yeux et refaire le plein d’énergie.

Notre catalogue >



Et…avez-vous bien mangé ?

On s’alimente sainement. Vitamines, magnésium, fer… On en met plein nos menus et on boit beaucoup d’eau !
Pensez à ce cerveau, ces 2% de votre corps, qui consomme 20% de votre énergie ! 

Soyez particulièrement vigilant en hiver. En dessous de 17°, notre corps est occupé à brûler des calories pour maintenir la température de notre corps à 37°. Si l’énergie est brulée dans cette tâche…forcément, il y en a moins pour le reste. On choisit donc de bonnes bûches à jeter dans la cheminée !

  

Mangez lentement. La satiété (l’état d’une personne complètement rassasiée) arrive au bout de 20 min après le début du repas. C’est pourquoi manger en plus de 20 min permet de savoir si notre corps est rassasié ou non.

 

Buvez de l’eau ! Et insistez en été ! 

Gardez une bouteille d’eau sur le bureau. La garder en vue vous incitera à vous hydrater souvent.

Indicateur glamour : la couleur des urines au réveil est un bon indicateur de l’hydratation de la veille. Les urines doivent être claires.

 

On vous aide !

 


Les essentiels pour une bonne hygiène de vie : La bouteille d’eau. Choisissez un modèle à personnaliser. Un cadeau plein de bienveillance à poser sur tous les bureaux !

Notre catalogue >

 

Vous vous êtes amusé ?


Entretenez vos hobbies, sportifs et culturels.
Prévoyez du temps pour vous, pour vous divertir, pour souffler, faire de l’exercice et même du temps à rien faire. Le “daydreaming” (=rêverie) ça compte comme une activité, oui oui.

Faites du sport ! C’est bon pour le corps ET pour le moral ! Le sport a les mêmes effets sur le corps que des anti-dépresseurs ! La réalisation d’activité physique permet la régulation du sommeil et de l’humeur.

 Pour être au top de sa force, il est recommandé un exercice physique de 30 min, 3 fois par semaine. On ajoute à ça environ 10 000 pas/ jour (soit 7,5 km). Allez ! Hop hop c’est pour votre bien !

 

Épanouissez-vous culturellement ! Littérature, cinéma, musique, nourrissez votre cerveau créativement ! La culture aussi c’est bon pour la santé ! 😉

“Un esprit sain dans un corps sain” ça a été dit et redit. Mais c’est une vraie clé pour être efficace, motivé, et fier de ce que vous accomplissez !

Une bonne qualité de vie au travail, ça commence souvent par une bonne qualité de vie personnelle. Prenez soin de vous, il ne peut en découler que de bonnes choses !

Vous connaissez d’autres astuces ? Vous avez mis en place des process de QVT dans votre entreprise ? Ou de bonnes habitudes perso qui rayonnent sur le pro ?
Partagez vos bonnes pratiques ! On est tous preneurs !

L’autrice :

Fanny Lamouroux
Directrice Artistique
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.